L'un des endroits qui vous sera surement proposé à visiter : le Blue Hole. Les versants des montagnes du mont Sinai plongeant directement dans la mer, il n'est pas rare de trouver en bordure de la mer Rouge, des fosses d'une cinquantaine de mètres recouvertes d'une faune extrêmement riche. De par le relief rendant ces lieux difficilement accessibles par la route, rares sont ceux que l'on peut visiter autrement qu'en bateau. Le Blue Hole fait justement parti de cette exception.

Plan du Blue Hole

Malheureusement, son accessibilité a contribué à la destruction du site et à la fabrication d'un piège à touriste pour les récifalistes confirmés. Certes, il permet aux débutants en tous genres de s'offrir une première initiation, que ce soit pour la plongée ou la préservation de la Nature, mais il faudra en conclure malgré l'engouement fortement positif des non initiés que :

Aucun effort sur la préservation des rives n'est effectué

Sacs plastique en bordure

Des récifs détruits par le piétinement et la pression touristique

Malgré que les regards se concentrent vers cet impressionnant trou d'une quarantaine de mètre, le haut des récifs apparait de par sa couleur spécifique gris/blanc comme totalement détruit. Bref, un vrai massacre écologique qui mériterait, comme sur d'autres sites, que l'on y installe des barrières de bouées pour obliger de se maintenir à une distance minimum.

le Blue Hole vu du restaurant

Ne pas compter sur la restauration pour relever le niveau

Si les devantures semblent chaleureuses, elles cachent en réalité, leurs lots de misères. En réalité, l'hygiène est inexistante. Il vous faudra d'abord rejoindre l'une de ces "casbahs" en traversant la route recouverte de défécations et d'urine de camélidés.

Casbahs du Blue Hole

Quant aux banquettes traditionnelles, elles sont quant à elles, recouvertes d'urine et de défécations mais de chats malades cette fois-ci. Des conditions extrêmes de sécurité s'imposent tel que la vaccination pour l'hépatite B, etc...

Un lieu à rendre malade

Vous êtes encore tentés : Venez avec votre pierre tombale !

Et ce n'est pas une blague... Entre les conditions d'hygiène, de sécurité, et de secours inexistants, si l'envie d'aller y tremper les pieds persistait, n'oubliez pas d'emmener votre pierre tombale avec vous ! Il y aura surement une âme charitable pour l'accrocher au mur avec les autres ! Une bonne partie des décès réguliers pourrait pourtant être évitée par la simple permanence d'un docteur et par la mise en place d'un caisson hyperbare, mais surtout, par une attente de quelques jours après l'arrivée en avion.

Quelques pierres pour des touristes imprudents

En conclusion, le mont Sinai regorgeant d'autres endroits encore plus exceptionnels, parfois même accessibles directement par les hôtels, gardez vos sous et dépensez les dans d'autres activités !