((/public/Nouvel_aquarium/.DSCF1287s_m.jpg||RAH Aquasyl, nov. 2009))

Dans le but de compléter le réacteur à calcaire (RAC), un réacteur à hydroxyde de calcium (symbole chimique de l'hydroxyde de calcium : H2CaO2Ca(OH)2) (RAH) a été installé le 4 octobre 2011. En effet, force est de constater que beaucoup arrête leur RAH lors du passage au RAC. Même si les arguments sont légitimes (entretien, etc...), il se trouve que le RAH reste très complémentaire du RAC, en particulier pour le maintien du PH la nuit ainsi que pour la précipitation des phosphates (pour peu que l'on puisse mesurer cet effet).

Le modèle acquis pour le bac de 1000 litres est un peu particulier et a été fait sur mesure par Aquasyl par rapport à mon expérience passée :

  • Remplissage avec simplification de l'ouverture. Dans la plus part des modèles concurrents de RAH, en général, il est toujours nécessaire de débrancher un tube par ci, par là. Pour éviter tout risque d'inondation par oubli de re-branchement, il me semblait nécessaire que cet appareil puisse être ouvert sans aucun débranchement. Une petite entrée dévissable, permettant le remplissage à l'aide d'une cuillère à soupe a donc été rajoutée.
  • Changement facile de la pompe de brassage interne. La pompe installée est une NewJet 1200 d'Aquarium Systems, qui procure un brassage intense, vigoureux, permettant d'éviter ainsi toute stagnation de dépôt. le succès rencontré par cette marque, permet de retrouver cette pompe dans n'importe quelle boutique si un changement s'avérait nécessaire.

Après plus d'un mois de fonctionnement, les résultats sont assez positifs. Le RAH est vide au bout de 4 jours, sans aucune injection de lait de chaux dans le bac, et le petit bouchon, permet un remplissage rapide sans le moindre démontage. Mieux, ultra évolutif, on pourrait imaginer l'utilisation d'un autre bouchon de remplissage contenant un presse étoupe pour la mise en place d'un PH mètre.

Zoom sur l'arrivée d'eau du RAH

Zoom sur l'anti-siphon du RAH

Ici, le second anti-retour (sur le RAH Ratz de l'un de mes anciens aquairums) est nettement visible. Il est inversé par rapport au premier et est connecté à un tuyau se trouvant à l'air libre. Quand l'osmolation s'arrête, l'eau dans le tube principal amorce le siphon dans le RAH. le premier anti-siphon empêche l'hydroxyde de revenir en arrière alors que le second s'ouvre pour permettre à de l'air de rentrer et de désamorcer définitivement le siphon pour soulager le premier. Lors d'une osmolation,le second anti-retour permet à toute l'eau de rejoindre le RAH