Quelques mois après sa mise en eau, l'ancien aquarium de 1000 litres a été revendu à cause du bruit qui était devenu invivable dans la chambre à coucher.

Le bac intermédiaire

Après avoir tenu quelques mois sans aquarium, j'ai acquis temporairement (pour 1 an 1/2), un aquarium d'eau douce de l'Atelier de Marianne de 500 litres transformé pour l'occasion en eau de mer:

  • Galerie modifée par mes soins pour intégrer 2 HQIs de 250W+3 tubes "Fluo Compact" 24W 22000°K+2 tubes Giesemann Pure Actinic 24 Watts
  • Osmolateur directement connecté à la cuve
  • Ecumeur Tunze 9016
  • Reacteur à Hydroxyde neo3plus
  • Chauffage
  • Brassage Tunze 2x6200 géré par un module AquaTronica

Ancien aquarium Atelier de Marianne 500 litres

Vue de face de l'ancien aquarium récifal Atelier de Marianne de 500 litres

Mais force est de constater qu'un bac digne de ce nom héritant de l'ensemble de mes différentes expériences me manquait.

L'accouchement du nouveau bac

Après quelques ébauches faites par mes soins, J'ai donc commandé un nouvel ensemble chez Liopé Aquariums à Nantes. La construction des cuve a été sous-traitée avec professionnalisme chez le très sérieux Desfish Aquarium. Schema du bac technique support.jpg

Finalement, peu après que ces esquisses aient été faites, les dimensions ont une dernière fois été modifiées pour faciliter l'installation de l'ensemble en lui permettant de passer à travers les différentes portes :

  • Cuve de 130x99x65cm avec niveau d'eau à 60cm
  • Support de 130x99x110cm avec renforts pour éviter les phénomènes de balancier liés à la hauteur
  • Cuve de filtration de 120x45x45cm
  • Réserve d'eau de 50x20x45cm

Les contraintes

  • 1 Micron bag par tranche de 400 litres, ayant pu constater qu'un seul Micron bag pour 1000 litres était totalement encrassé au bout de 2 jours et débordait
  • 1 Descente de 32mm permettant de laisser s'écouler un débit de 3000 à 6000 litres/heure
  • 1 Descente de secours de 40mm
  • 1 trou supplémentaire de 25mm pour une utilisation supplémentaire
  • Éloigner au maximum la remonté de la descente pour améliorer le brassage
  • Réduire la consommation d'électricité au maximum en alimentant le maximum d'appareils par la descente (RAC, refuge, ...)
  • Avoir un vrai refuge de 50 litres avec un débit réglable et pouvant être déconnecté du bac principal
  • Possibilité d'étendre l'installation
  • Prévoir un support d'éclairage évolutif, réglable d'avant en arrière et en hauteur
  • Avoir une réserve d'eau automatisée se remplissant automatiquement
  • Avoir deux écumeurs, chacun étant prévu pour 800 litres en moyenne, en cas de panne
  • Installation totalement visible d'au moins 2 cotés
  • Avoir un important volume de nage pour les poissons
  • Après une expérience insatisfaisante avec l'Aqua-Roche, n'utiliser ce support qu'en piliers de soutien
  • Réduire au maximum la chaleur émise par l'éclairage en direction de l'eau de l'aquarium
  • Avoir le maximum de matériel échangeable ou réparable très rapidement pour la sauvegarde du vivant, et le doubler dans le cas contraire
  • Sur dimensionner le réacteur à calcaire de façon à obtenir des réactions chimiques optimales
  • Limiter la présence de CO2 en cas de fuite sur l'alimentation du RAC

Les choix techniques et l'installation

Ayant eu l'opportunité d'avoir eu en prêt, un module Led EcoTech Radion XR30W, il m'a fallu en conclure qu'il m'en faudrait au moins trois pour ma configuration

Test module Ecotech

En terme d'écumeur, ayant constaté après autant d'années, qu'en cas de panne de ce dernier, c'était toujours une certaine course contre la montre pour trouver des pièces détachées et ainsi limiter le déséquilibre biologique pouvant en résulter, j'ai porté mon dévolu sur 2 bêtes de courses, 2 Ecumeurs coniques Aqua-Excel AE-ZPS60 équipés chacun d'une nouvelle pompe Sicce PSK 600. Cette pompe est la digne successeur de la PSK 2500, fiabilisée et ayant subie quelques évolutions pour l'occasion.

La supplémentation en calcium, magnésium et oligo a été confiée à un RAH neo3plus ainsi qu'à un RAC+++ XL toujours du même fabriquant. Alors que l'osmolation est gérée par l'AquaTronica, le remplissage de la réserve d'eau osmosée est quant à lui, confié à un OSMOLATEUR+++ MICRO v2 toujours de neo3plus

Une pré-filtration a été mise en place au travers de 2 micron bags 200µ PP, de façon à protéger accessoirement les rotors des écumeurs.

La descente alimente avec succès le RAC ainsi que le refuge. Le RAC quant à lui, est alimenté en CO2 par une bouteille de CO2 de 2KG, permettant d'éviter en cas de fuite, l'acidose des personnes présentes dans la chambre.

La circulation d'eau entre la cuve technique et la cuve principale est confiée à une Aquarium Systems NewJet 6000.

Vue de gauche de la partie technique

Vue de droite de la partie technique

Près d'une centaine de kilos de pierres vivantes a été clipsée sur 2 piliers principaux ainsi que sur un cache décante en Aqua-Roche. Vue d'ensemble de la cuve principale

Vue de droite de la cuve principale

Enfin, la cuve principale est supportée par un une structure en Inox de 40mm offrant une meilleure résistance à l'eau de mer ainsi qu'une place importante pour le matériel technique.

Et si c'était à refaire ?

A ce jour, la seule critique négative que j'aurai, serait à l'égard des micron bags. En réalité, je pense qu'il faudrait un micron bag par tranche de 250 litres pour pouvoir filtrer pendant un peu plus d'une semaine en cas de sédimentation excessive.

L'ensemble de l'installation est à ce jour extrêmement cohérente et m'apporte une totale satisfaction, et... espérons le, accompagnera les besoins et la croissance du vivant dans l'avenir dans les meilleurs conditions possibles.

Vue complête de la nouvelle installation